C'etait une promesse de François Hollande lors de sa campagne. Le Parlement réuni en Congrès devrait se prononcer avant l'été sur la suppression du mot race de la Constitution. Cette disposition sera integrée à la future reforme constitutionnelle. Le mot race figure dans l'article 1 de la Constitution de 1958, qui stipule que la République "assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.