Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi à l'Union européenne pour avoir "contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe", a annoncé le comité Nobel.

Le président du parlement européen, Martin Schulz, s'est dit vendredi "profondément ému et honoré"après l'attribution du prix Nobel de la paix à l'Unioneuropéenne, qui constitue à ses yeux la reconnaissance des efforts de réconciliation entrepris par les Européens après la Seconde Guerre mondiale.

"La réconciliation est l'essence même de l'UE. Cela peut être une source d'inspiration. L'UE est un projet unique qui a remplacé la guerre par la paix, la haine par la solidarité", a écrit Martin Schulz sur Twitter.

A Bruxelles, la première analyse de Quentin Dickinson

Les réactions

Michel Barnier, commissaire européen est l'invité de Claire Servajean

François Hollande :

A travers cette distinction, chaque Européen peut éprouver une fierté, celle d'être membre d'une union qui a été capable de faire la paix entre des peuples qui s'étaient longtemps affrontés et de construire une communauté fondée sur des valeurs de démocratie, de liberté et de solidarité. Mais ce prix Nobel confère à l'Europe une responsabilité encore plus grande, celle de la préservation de son unité, de la capacité à promouvoir la croissance et l'emploi, et de la solidarité dont elle doit faire preuve à l'égard de ses membres. Cette récompense nous engage tous à poursuivre vers uneEurope plus unie, plus juste, plus forte et porteuse de paix.

Jacques Delors , ancien président de la Commission européenne :

Ca n'a jamais été facile mais je crois que si on prend de la distance, on s'aperçoit que c'est une formidable oeuvre de paix qui doit être complétée par davantage de coopération entreles Etats membres. Je pense que le message est à la fois moral et politique. Il est moral dans la mesure où on salue des pays qui, renonçant à leurs attitudes d'hier, ont fait la paix entre eux et c'estaussi un message politique à un moment où, évidemment, il y a beaucoup de critiques, beaucoup de pronostics défavorables à l'Europe. Ce prix montre que les valeurs de solidarité, de confianceréciproque et autres peuvent amener un monde meilleur.

Helmut Kohl , ancien chancelier d'Allemagne:

C'est une décision sage et clairvoyante que d'attribuer cette année le prix Nobel de la paix à l'Union européenne. Je suis très heureux de cette décision. Le prix Nobel de la paix 2012 pour l'UE est avant tout une confirmation pour le projet de paix européen. C'est aussi un encouragement pour nous tous à poursuivre dans la voie d'une Europe unie, c'est-à-dire à persister à resserrer les liens sur notre continent et à développer l'Europe malgré certaines difficultés et certains problèmes qui doiventencore être surmontés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.