François Hollande s'est engagé à l'interdire, mais certains à gauche ne sont toujours pas d'accord. Au Sénat, le président du groupe socialiste François Rebsamen a clairement dit qu'il était contre l'interdiction du cumul et il n'est pas le seul. Les parlementaires socialistes qui avaient promis de se démettre des mandats en trop avant le premier octobre dans un courrieà Martine Aubry, ne l'ont pas fait pour la plupart d'entre eux.Marion Lagardère.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.