L'Autorité de Sûreté Nucléaire vient de rendre son premier audit après la catastrophe de Fukushima. Aucune des centrales françaises ne doit être fermée, mais l'ASN préconise un ensemble d'améliorations.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.