"J'ai été content d'être applaudi, appuyé, soutenu, j'ai reconnu des visages. Parfois, ils disaient 'François' mais plus souvent 'Thomas'Voeckler)", a plaisanté le chef de l'Etat qui a suivi le peloton pendant les 50 derniers kilomètres, de Souillac à Brive

François Hollande interrogé par Cyril Graziani

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.