Les places boursières accusent le coup : hier, le premier ministre grec a annoncé la tenue d'un référendum sur l'accord européen trouvé la semaine dernière pour effacer une partie de la dette grecque. Mélenchon et Le Pen soutiennent l'initiative.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.