pirate bateau
pirate bateau © MaxPPP

C'est désormais une certitude. Le pétrolier français a bien été "détourné" par des pirates nigérians au large de la Côte d'Ivoire. Information confirmée par les services du port d'Abidjan, précisant que cet incident était survenu "dans les eaux internationales". Le bateau naviguerait en ce moment au large du Ghana et il ferait route vers l'Est.

Le tanker, qui bat pavillon luxembourgeois et qui appartient au groupe français Sea-Tankers, n'a pas répondu aux appels ces dernières heures. Selon les autorités, 17 personnes se trouvent à bord. Il n'y a aucun Français, mais des Togolais. Paris a indiqué ne pas avoir reçu de revendication pour l'heure.

A Abidjan, la correspondance de Maureen Grizot.

Des précédents...

Les actes de piraterie sont en hausse dans le golfe de Guinée, deuxième zone de piraterie maritime au monde après les eaux au large de la Somalie. Cette capture serait la seconde signalée en moins de trois semaines au large des côtes ivoiriennes. "La situation dans le golfe de Guinée est très mauvaise en ce moment. Il y a eu trois attaques au cours des cinq derniers jours", a dit Noel Choong, tout en précisant que les autres incidents se sont produits au large du Nigeria.

Il faut dire que beaucoup de pirates opérant dans le golfe de Guinée sont d'anciens militants armés du delta du Niger et les actes de piraterie au large du Nigeria, du Togo et du Bénin sont devenusfréquents ces dernières années. La Côte d'Ivoire a enregistré son premier acte de piraterie en octobre dernier, quand des pirates nigérians présumés ont capturé un pétrolier battant pavillon panaméen transportant plus de 32 000 tonnes d'essence près du port d'Abidjan. Les 24 marins ont été ensuite relâchés sains et saufs.

Actes de piraterie
Actes de piraterie © IDÉ
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.