Bonne nouvelle! Le deuxième numéro de la revue « 6 mois » est sorti. 25 euros, c'est une somme, mais un bel investissement, une nouvelle manière de lire le monde, avec la photographie.

Denis Dailleux
Denis Dailleux © Radio France / Denis Dailleux

La place accordée aux photos est exceptionnelle et le papier aussi, imprimé en Allemagne, comme s’il s’agissait d’un livre d’art. Respect du photographe en tant qu’auteur, respect du lecteur, dans cette épaisse revue que l’on prend, que l’on repose et que l’on reprend avec le même plaisir.

Reportages, séries, histoires passionnantes, comme le nouveau travail de Denis Dailleux sur le Ghana.

Après des années en Egypte, l'artiste s’est pris de passion pour les pêcheurs ghanéens et leur famille. Coloriste exceptionnel, Dailleux restitue l'ambiance de ce pays, la puissance d’un groupe de pêcheurs ghanéens qui soulèvent un bateau, des jeux d'enfants, l'élégance d'une femme, le bébé dans les bras... C’est d'ailleurs un traval exposé en ce moment à Paris, galerie Camera Obscura, boulevard Raspail.

Des textes accompagnent souvent les images, mais ne se substituent pas à elles. Ils les situent, sans réduire leur portée.

Vous devriez prendre goût à ce rendez vous, 6 mois, cette manière de regarder le 21è siècle en images.En vente, le 22 septembre.

denis dailleux
denis dailleux © Radio France / Denis dailleux

http://www.galeriecameraobscura.fr/expositions.html

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.