Anders Breivik a pris la parole ce matin à son procès. Une intervention dans laquelle il a justifié son attaque qui a fait 77 morts l'été dernier, contre des jeunes du Parti travailliste norvégien.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.