Les premières plaintes déposées contre la société Eternit l’ont été il y a 16 ans. Leurs auteurs sont morts depuis. Les victimes réclament toujours "Le" grand procès" comme celui qui a eu lieu en Italie. Ce n'est pas pour demain, mais, par un autre biais, les dirigeants d'Eternit pourraient être obligés de s'exprimer devant la justice. Il se trouve que l'avocat historique des victimes de l'amiante, Maitre Jean-Paul Teissonnière devrait être mis en examen demain pour avoir "diffamé" les responsables d'Eternit. Il y a un an dans la presse, il les avait traités "d'empoisonneurs"

Benoit Collombat.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.