Le Conseil d'Etat a jugé illégal le gel des tarifs du gaz appliqué par le gouvernement Fillon avant la présidentielle. La mesure a provoqué un manque à gagner de 280 millions d'euros pour GDF Suez et les usagers verront leurs factures grimper de 8 à 10%. Claude Cordier

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.