Ce prix, décerné par le Parlement européen, célèbre le cinéaste Jafar Panaho et de l'avocate Nasrin Sotoudeh, l'un à l'isolement, l'autre en prison. Un choix que salue le président de la ligue des droits de l'homme iranienne Karim Lahidji.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.