Le procès des violeurs en Inde
Le procès des violeurs en Inde © Reuters

Le procès de cinq Indiens accusés du viol en réunion d'une étudiante de 23 ans, décédée des suites de l'agression, dans un autobus à New Delhi le 16 décembre a débuté devant un tribunal permettant une procédure accélérée, a annoncé à l'AFP le procureur, Dayan Krishnan.

"Le procès a débuté. L'acte d'accusation a été présenté au juge et les débats commenceront le 24 janvier", a-t-il déclaré à l'extérieur du tribunal.

Les auteurs présumés, âgés de 19 à 35 ans, répondent notamment de viol, meurtre, enlèvement et vol, des faits passibles de la peine de mort.

Le procès avait provoqué une onde de choc dans le pays et plusieurs manifestations monstres ont été organisées à New Delhi pour dénoncer les violences faites aux femmes et l'impunité des violeurs. Les accusés s'appuient sur cette émotion pour demander aujourd'hui à dépayser le procès.

A New Delhi, Sébastien Farcis

Trois des cinq accusés ont annoncé qu'ils plaideraient non-coupables. Leur avocat accuse la police d'avoir fait usage de la force pour les faire avouer.

Le père de la victime avait demandé l'accélération de la procédure et la condamnation des coupables à la pendaison.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.