Dans la presse régionale, Nicolas Sarkozy divulgue les premiers éléments de chiffrage de son programme. Il engagera 115 milliards, répartis entre augmentation des recettes (l'impôt) et diminution des dépenses publiques.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.