Le rapport du professeur Séralini, qui dénonçait la nocivité des OGM, est la cible de critiques. Selon le Haut conseil des biotechnologies, la façon dont l’étude sur des rats a été menée ne permet pas de tirer des conclusions sérieuses. Nathalie Fontrel.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.