PARIS (Reuters) - La fuite d'eau sur le joint de la pompe du circuit primaire de refroidissement d'un réacteur de la centrale nucléaire d'EDF à Penly (Seine-Maritime) a bien été maîtrisée cette nuit mais le réacteur est maintenu à l'arrêt dans l'attente d'une expertise, annonce vendredi l'Agence de sûreté nucléaire (ASN), qui procède à une inspection du site.

L'incident, classé provisoirement au niveau 1 sur une échelle qui en compte sept, n'a pas perturbé le refroidissement du réacteur et n'a eu aucune conséquence sur l'environnement, précise l'ASN dans un communiqué, confirmant le diagnostic du groupe d'électricité.

Il n'y a plus de fuite depuis 04h00 et le plan de mobilisation interne a été levé à 05h15, a indiqué EDF.

Un feu a entraîné jeudi l'arrêt du réacteur nucléaire n°2 de la centrale. Les pompiers l'ont éteint mais les départs de feu avaient provoqué un défaut sur un joint de l'une des pompes du circuit de refroidissement et une fuite d'eau.

"L'ASN a demandé à EDF de maintenir le réacteur à l'arrêt et de procéder à une expertise de la pompe", précise l'agence.

Cyril Altmeyer, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.