Le projet de Sarkozy consiste à inscrire dans la Constitution la règle d'or. Elle doit selon le Président à imposer un maximum de 3% de déficit par an. Cette contrainte est déjà présente dans la loi de programmation des finances publiques.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.