Libérés hier après-midi après dix-huit mois de captivité en Afghanistan, ils sont arrivés ce matin en France.

"C'est Cannes !" s'est exclamé avec beaucoup d'humour Stéphane Taponier en entendant le crépitement des flashes à la fin de sa conférence de presse commune avec Hervé Ghesquière.

L'avion a atterri vers 8h45 à l'aéroport de Villacoublay, près de Paris. Sur les premières images télé de leur descente sur le tarmac, on les aperçoit de loin retrouver leurs familles, ainsi que le président Nicolas Sarkozy et son épouse Carla au pied de l'avion.

Récit d'un retour, par Yann Gallic

[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/css/img/share/btn-export.png)](/player/embed-share?content=80331 "Intégrer ce player sur mon site") Les deux journalistes sont ensuite arrivés en voiture face à la foule de confrères pour une conférence de presse commune sur le tarmac. _Géraldine Hallot a recueilli les premiers mots d'Hervé et Stéphane_
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/css/img/share/btn-export.png)](/player/embed-share?content=80339 "Intégrer ce player sur mon site") "On est très, très heureux" a déclaré Stéphane Taponier, avant d'ajouter :__ "J'ai faim de liberté, j'ai faim d'amour, j'ai faim tout court. Une énorme faim." Hervé Ghesquière a pour sa part évoqué "quelques problèmes de santé mineurs" et de la fatigue, mais précisé qu'ils avaient fait preuve d'un "moral d'acier". Les deux hommes ont dit souhaité "retrouver une vie normale au plus vite". A propos de leur détention, Hervé Ghesquière a dit avoir été séparé de Stéphane Taponier pendant huit mois, mais n'avoir "jamais été menacés de mort, jamais frappés". > _Les conditions de vie, c'est être enfermé 23h45 sur 24", avec une nourriture "spécial montagne afghane". A ce niveau-là, il n'y a pas eu de mauvaises choses, c'est sûr, mais évidemment, après, c'est l'enfermement, la mauvaise nourriture, le manque d'hygiène. Pas spécialement parce que nous étions otages, mais parce que dans ces montagnes afghanes, on vit comme au Moyen-âge._ Les journalistes ont aussi raconté avoir parfois eu accès à un poste pour écouter les radios RFI ou la BBC. _Selon le journaliste Chistian Chesnot, otage en Irak pendant 4 mois, la réacclimatation va être compliquée..._
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/css/img/share/btn-export.png)](/player/embed-share?content=80367 "Intégrer ce player sur mon site") Dans l'après-midi, Hervé et Stéphane ont été accueillis par une véritable foule au siège de France télévisions. Hervé Ghesquière en a profité pour répliquer à ceux qui, comme Claude Guéant, l'ont accusé, lui et son collègue Stéphane Taponier, d'avoir fait preuve d'imprudence . _Il a assuré n'avoir pris "aucun risque inconsidéré"._
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/css/img/share/btn-export.png)](/player/embed-share?content=80611 "Intégrer ce player sur mon site")
Sur le tarmac de Villacoublay
Sur le tarmac de Villacoublay © Capture d'écran France 3
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.