Un rapport de la Cour des Comptes avait épinglé en 2009 la commande de sondages par l'Elysée. Sans suite, en raison du statut pénal du Chef de l'Etat. Un élu grenoblois a néanmoins obtenu communication des factures des 264 enquêtes effectuées en 2 ans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.