Louis Bozon va quitter la radio. Parce qu'il a 74 ans bientôt, Inter lui demande de se retirer. Louis est le roi d'Inter.Il a vu débuter la majorité des journalistes de plus de 40 ans, lorsqu'il animait la tranche matinale, sous Ivan Levaï. Il savait détendre les plus angoissés d'entre nous en les faisant rire avant le rouge, signal du direct en studio. Jamais il n'étalait sa culture avec suffisance mais partageait volontiers ses sorties, ses coups de coeur musicaux, ses lectures, ses engouements et ses déceptions.Louis a plus de 50 ans de radio, il a interviewé des milliers d'artistes et son amitié lourde mais fidèle avec la Diétrich a toujours suscité notre admiration. Durant 13 ans, Louis a été l'ambassadeur d'Inter sur les routes de France, avec le jeu des mille francs convertis en euros. Après l'émission au triangle aussi célèbre que son animateur (ding! ding! ding!), il parlait avec les auditeurs, le maire, les conseillers municipaux et se montrait aussi attentif à eux qu'à nous tous, à Inter.Louis est l'être le plus drôle, le plus généreux de la radio. Par chance, il m'a accordé son amitié il y a 18 ans. Chacun de ses conseils était pertinent et je crois les avoir tous suivis.Sans pathos mais avec beaucoup d'émotion, à l'heure ou Louis cesse son métier, à regrets je crois, je voudrais lui dire que ma vie sans cette rencontre n'aurait pas été la même. Voilà, Louis. Excuse peut-être mon impudeur à rendre public ce "merci". Vincent.

Louis Bozon, chez lui dans le 16è à Paris
Louis Bozon, chez lui dans le 16è à Paris © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.