Le parti socialiste lance sa primaire autour du slogan "C'est vous qui décidez !". Vous décidez en effet mais pas à n'importe quelles conditions. Décryptage d'un mode de scrutin original, participatif mais pas encore opérationnel.

L'organisation du scrutin

Le vote est organisé le 9 octobre 2011. Si aucun candidat ne remporte l'élection au premier tour avec plus de la moitié des voix, un second tour sera organisé le 16 octobre. Le PS veut ouvrir un bureau de vote par canton soit 10.000 bureaux. Les lieux et les horaires d'ouverture seront communiqué quelques jours avant l'ouverture du scrutin.

Qui peut voter ?

Trois conditions pour voter :

  • être inscrit sur les listes électorales au 31 décembre 2010

  • signer une charte d'adhésion aux valeurs de la gauche (qui n'a pas encore été diffusée)

  • payer un euro minimum en guise de participation aux frais d'organisation

Les mineurs qui auront 18 ans au moment de l'élection présidentielle le 22 avril 2012, les mineurs membres du PS ou du MJS (Mouvement des jeunes socialistes) et les citoyens étrangers membres du PS et du MJS peuvent aussi voter.

Qui peut se présenter ?

Le PS a mis en place un système de parrainage moins contraignant que les 500 signatures d'élus à récolter pour se présenter à la présidentielle. Il y a plusieurs configurations pour valider sa candiature :

  • recueillir le soutien de 17 parlementaires socialistes

  • ou de 16 membres du Conseil national du PS

  • ou de 100 conseillers généraux ou régionaux de 10 départements ou quatre régions différentes.

  • ou de 16 maires socialistes de villes de plus de 10.000 habitants, issu d'au moins qautre régions.

Le dépôt des candiatures est prévu entre le 28 juin et le 13 juillet mais la plupart des [candidats](http://www.franceinter.fr/dossier-la-primaire-socialiste?page_dossier=2 ) ont révélé leurs intentions bien avant.

Le coût de la primaire

En 2007, Ségolène Royal avait dépensé 20 millions d'euros pour l'organisation de la campagne électorale. La primaire socialiste coûte cette année environ 2 millions d'euros.

Le coût de la primaire par Thibault Mougin :

Partager .

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.