La mesure gouvernementale prévoit de baisser de 159.000 à 100.000 euros par enfant l'abattement sur les droits de succession. Au sénat ce matin, cette mesure prévue dans le budget rectificatif 2012, a été retoquée, en fait, il s’agirait d’une erreur de manipulation. Laëtitia Heuveline

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.