Le camp du Président sortant Abdoulaye Wade a reconnu qu'un second tour sera obligatoire pour départager les candidats à la Présidentielle. Et dans les deux camps (celui de Wade et celui de son adversaire Macki Sall), la tension monte.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.