A quelques jours seulement du Congrès de l'UMP qui verra Jean-François Copé ou François Fillon accéder à la présidence du parti, chacun des deux candidats raille son adversaire. Une escalade de tensions qui pourrait se poursuivre. Nasser Madji.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.