Les candidats dits "fantômes" sont généralement des militants parisiens envoyés en province, parfois de simples noms, qui ne font pas campagne. C’est l'une des conséquences des lois qui permettent de financer la vie politique française. Exemple dans le département de la manche avec ce reportage de Sébastien Berriot de France Bleu Cotentin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.