La présidentielle à peine bouclée, les législatives se profilent à l'horizon. La campagne a d'ores et déjà commencé. Théoriquement la moitié des candidats devraient être des candidates. Il s'avère que l'UMP est le mauvais élève en la matière. Les précisions d'Anne-Laure Dagnet.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.