La loi instaurant le carnet forain a tout juste 100 ans. Et les gens du voyage réclament toujours la suppression de ce document. De 250 000 à 400 000 personnes sont concernées et elles souhaitent désormais être traitées comme des citoyens français.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.