Le Vendée-Globe 2012 perd progressivement ses concurrents. Rarement autant d'avaries ne se sont produites dès le début de la course. Les marins n'ont pas encore atteint les mers du sud, réputée les plus dangereuses. Ils sont pour le moment sept à avoir remballer les amarres.

Le 2 janvier : Bernard Stamm est disqualifié

Le skipper suisse sur Cheminées Poujoulat a été disqualifié de la course pour avoir bénéficier d'assistance le 23 décembre. Selon le jury du Vendée Globe, le marin aurait reçu une aide extérieure lors de son mouillage aux îles Auckland. Bernard s'est amarré à un navire scientifique et d'avoir reçu l'aide, même s'il ne l'avait pas demandé, d'un membre d'équipage de ce bateau, alors qu'il s'était arrêté pour effectuer des réparations près des îles Auckland.

Le skipper, soutenu par plusieurs autres concurrents, compte faire appel. "J'ai le droit de demander la réouverture du dossier, donc c'est ce que je vais faire.", promet Bernard Stamm. "Je pense toujours avoir agi dans l'esprit de la course. Je pense que le jury n'a pas tenu compte du contexte, j'ai agi pour la sécurité de mon bateau."

le suisse bernard stamm disqualifié du vendée globe
le suisse bernard stamm disqualifié du vendée globe © reuters

25 novembre : Vincent Riou, victime d'une collision

Un des grands favoris du Vendée Globe, Vincent Riou, a été contraint d'abandonner matin. Le navigateur n'a pu réparer le tirant d'outrigger de son monocoque, abîmé la veille dans une collision en pleine mer avec une énorme bouée de port à la dérive. Câble de carbone, le tirant d'outrigger est une pièce maitresse du gréement. Endommagé sur environ 50 centimètres, il ne permet plus d'assurer la bonne tenue du mât. S'engager dans les mers du Sud, où les conditions de navigation peuvent être extrêmes, avec un mât qui risque à tout moment de s'effondrer devenait trop périlleux.

Zbigniew Gutkowski : panne de pilote automatique

Onze jours après le départ des Sables d'Olonnes, le skipper polonais est le sixième à annoncer son abandon. Il est victime de problèmes électroniques qui l'empêchent d'utiliser son pilote automatique. Zbigniew Gutkowski n'a donc plus la possibilité de se reposer dans cette course en solitaire et sans escale.

Jérémie Beyou, victime d'un problème de quille

Jeremie Beyou
Jeremie Beyou © Radio France / REUTERS/Stephane Mahe

Le Français de 36 ans sur Maître CoQ a cassé le vérin de la quille basculante. Pourtant cette pièce qui permet de stabiliser le bateau en basculant la quille pour compenser la force du vent est réputée très solide. Le skipper a certes réussi à sécuriser sa quille avec des cordages, mais la manipulation ne tiendra que provisoirement. Il a donc rallié l'archipel du Cap Vert et confimé son abandon, le deuxième après un problème de gréement lors de l'édition 2008-2009.

Samantha Davies démâte

La Britannique de Concarneau, 38 ans, était treizième au classement provisoire au moment où son bateau ("Saveol"), un 60 pieds qui a fait deux fois le tour du monde, a démâté. Plus en mesure de poursuivre la course, la seule femme en lice pour ce Vendée Globe a choisi de rallier Madère au moteur.

Samantha Davies quelques heures après son abandon

Le 16 novembre: Louis Burton confirme son abandon

Après sa collision avec un chalutier au large du Portugal, le Français Louis Burton ("Bureau Vallée") est d'abord rentré aux Sables-d'Olonne (Vendée) pour tenter de réparer, avant finalement de déclarer forfait. A 27 ans, Louis Burton était le benjamin de la flotte. Selon le règlement, il avait jusqu'au mardi 20 pour réparer son bateau et reprendre la mer.

Louis Burton au départ du Vendée Globe
Louis Burton au départ du Vendée Globe © Radio France

Troisième jour de course: le skipper Kito de Pavant percute un chalutier

Alors qu'il était dixième de la course, le Français Kito de Pavant sur Groupe Bel a regagné Cascais au Portugal, son bateau sérieusement endommagé.

Kito de Pavant avait déjà du abandonner la course lors de l'édition précédente, en 2008. 28 heures après le départ, il avait rencontré un problème de mât.

Au départ de la course: Marc Guillemot casse sa quille

Marc Guillemot, l'un des favoris, a été obligé d'abandonner la course, après avoir cassé sa quille lors d'un choc.

Fabrice Rigobert a rencontré Marc Guillemot quelques heures après son forfait

__

__

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.