Titouan Lamazou effectue depuis 2001 plusieurs longs séjours en République Démocratique du Congo. Il s’est à nouveau rendu en 2011 pendant plusieurs mois dans la région des Grands Lacs. Ému par la situation des femmes du Nord-Kivu, l’artiste est parti à la rencontre de ces Congolaises vivant entre peur et grand courage dans une zone sinistrée et oubliée où le viol, entre autres violences, est pratiqué de manière massive comme arme de guerre. Depuis le Haut-Uélé jusqu’aux rives du lac Tanganyika, Titouan Lamazou transmet la parole de ces femmes. Cette exposition présente des parcours singuliers dans un contexte particulier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.