Aujourd'hui s'ouvre à Guantánamo le procès du cerveau des attentats du 11 septembre et de ses quatre complices, traduits pour la seconde fois devant un tribunal militaire d'exception. Un procès au parfum d'échec pour le président des Etats-Unis.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.