Comme à chaque scrutin, le Front national poursuit son cavalier seul. Malgré ses bons résultats dans le Nord-Est de la France et dans le Sud, le parti d'extrême droite va avoir du mal à obtenir un siège au Parlement. Il peut en revanche faire jouer son pouvoir de nuisance en maintenant au second tour des candidats ayant obtenu 12,5% des voix. De son côté, le Front de gauche n'a pas trouvé d'accord avec le PS. Le Modem devrait éprouver des difficultés à maintenir ses trois députés présents dans l'Assemblée sortante.

Le duel Mélenchon/Le Pen

Selon un sondage de l'IFOP pour le JDD datant du 20 mai, Jean-Luc Mélenchon battrait Marine Le Pen au second tour du scrutin législatif de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais à Hénin-Beaumont. Le leader du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon a décidé de poursuivre son combat contre la présidente du Front national initié pendant la campagne de la présidentielle. Il dit vouloir "opposer la fraternité et le partage" au "visage de la haine".

De son côté Marine Le Pen considère Jean-Luc Mélenchon comme un "parachuté" et estime qu'il ne suit qu'un objectif : "les caméras d'abord". Elle critique les résulats du sondage IFOP rappelant qu'au premier tour de la présidentielle, l'Ifop la mettait à égalité avec le candidat du Front de Gauche, qui a finalement obtenu 11,10%, contre 17,90% pour elle-même.

Marine Le Pen au sujet du sondage qui la voit perdante face à Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon en campagne à Hénin-Beaumont justifie son "parachutage" (Marion Lagardère)

Les autres principaux candidats dans la circonscription d'Hénin-Beaumont sont le candidat PS Philippe Kemel, celui du MoDem Jean Urbaniak, soutenu par l'UMP et la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts Marine Tondelier. ### Le MoDem : sauver le soldat Bayrou Cerné à sa droite et à sa gauche après son semi-ralliement à François Hollande entre les deux tours de la présidentielle, François Bayrou pourrait perdre son siège de député à l'Assemblée. La candidate socialiste Nathalie Chabanne a été maintenue malgré le soutien de du candidat du MoDem à Hollande. A droite, c'est Eric Saubatte qui représente l'UMP. Au premier tour de la présidentielle, François Bayrou était arrivé troisième dans sa circonscription (19,86%) derrière Hollande (29,82%) et Sarkozy (21,49%). Sept autres candidats sont en lice. Parmi les troubles-fête, la candidate FN Jessica Bernadez, qui pourrait bénéficier des bons résultats de Marine le Pen dans la région à la présidentielle (12,14%, soit le double de son père en 2007). Il y a cinq ans, au premier tour des législatives, François Bayrou avait remporté sa circonscription avec 37,25% devant le candidat UMP qui avait obtenu 25,92% des voix. Au niveau national, le MoDem devrait présenter 400 candidats. __ _François Bayrou applique une stratégie classique, la troisième voix avec un slogan : "Le centre pour la France" par Stéphane Leneuf_
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.