AMMAN (Reuters) - Les forces syriennes ont intensifié samedi leurs bombardements à Homs, ville-symbole de la contestation antigouvernementale, où quatre civils ont trouvé la mort, rapportent des opposants.

"Il s'agit du plus violent barrage (d'artillerie) depuis le début de l'offensive à Homs, il a six jours. Parmi les quatre (morts), figure une femme de 55 ans. Ils ont été tués par un obus qui s'est abattu sur l'immeuble où ils vivaient, à Bab Amro", a déclaré à Reuters Mohammed Hassan, joint par téléphone satellite.

Des chars ont pris position vendredi autour des quartiers tenus par l'opposition, ce qui laisse présager une nouvelle offensive contre la troisième ville du pays, selon des habitants.

Khaled Yacoub Oweis, Jean-Philippe Lefief pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.