3% de prévision de croissance, 7 % de chômage, les chiffres de l'économie allemande sont bons comparés à la croissance nulle de la France au deuxième trimestre 2011. Un décalage qui explique pour beaucoup les divergences de vue entre les deux pays.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.