Le prix des pâtes, du pain risquent de grimper. Le cours du blé, du maïs, du colza et du soja atteignent des sommets à cause de la sécheresse qui sévit aux États-Unis. Est-ce une opportunité pour les céréaliers français ? Pas sûr. Marion L'Hour.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.