Une étude conduite par l'INSERM en collaboration avec l'agence du médicament démontre un risque accru (de 30% à 50%) lors du démarrage de prise d'un antidépresseur ou lors d'un changement. La vigilance est moindre et peut entraîner des accidents. Danielle Messager.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.