Vol chez Chopard
Vol chez Chopard © MaxPPP/Serge HAOUZI

Des bijoux de la maison Chopard ont été dérobés dans la nuit de jeudi à vendredi dans une chambre d'hôtel louée par une employée du joaillier à Cannes.

Les bijoux, qui se trouvaient dans le coffre de la chambre de l'hôtel Novotel de Cannes, valent 1,4 million de dollars (1,09 million d'euros) selon le parquet de Grasse mais Chopard, qui est le principal fournisseur de bijoux pour les stars au festival de Cannes, affirme que ce montant est exagéré et que les pièces volées "ne font pas partie de la collection destinées aux actrices", contrairement à ce qu'une source policière avait auparavant déclaré.

Le coffre dans lequel se trouvaient les bijoux a été descellé dans la nuit de jeudi à vendredi et emporté par le ou les voleurs. Ceux-ci auraient réussi à s'introduire dans la chambre sans forcer la porte, ni la serrure à carte magnétique, selon les premières constatations. Probablement par la chambre mitoyenne.

L'employée de la maison Chopard en charge des bijoux, qui louait la chambre de cet hôtel de passage en marge des établissements de luxe très sécurisés de la Croisette, ne se trouvait pas sur place lorsque les faits ont été commis et a été entendu par les enquêteurs de la police judiciaire de Nice en charge de l'affaire qui se demandent pourquoi ces bijoux ne se trouvaient pas dans le QG très sécurisé de Chopard, à l’hôtel Martinez.

Des images provenant des caméras de surveillance de la ville de Cannes étaient en cours de visionnage par les policiers ce vendredi afin notamment de déterminer l'horaire précis du vol et le nombre de voleurs.

La célèbre Palme d'or fournie chaque année par Chopard, ses 118 grammes d'or jaune d'une valeur de plus de 20.000 euros, est elle en sécurité.

Un vol d'une telle ampleur durant le festival est exceptionnel. A moins de plonger dans la fiction: "La main au collet" (1955) signé Hitchcock avec Cary Grant et Grace Kelly, tourné en partie au Carlton de Cannes, raconte une série de vols mystérieux de bijoux dans les palaces de la Côte d'Azur.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.