La documentation de Radio France présente un tour d'horizon de quelques écrivains marseillais.

Les écrivains marseillais
Les écrivains marseillais © Radio France
**JEAN CONTRUCCI** : Journaliste et écrivain, Jean Contrucci est né à Marseille en 1939. Journaliste à Provence Magazine, au Soir et au Provençal, il a été le correspondant du journal Le Monde à Marseille (1975-1995). Il est l’auteur de nombreux essais et documents sur la ville de Marseille et de la série « Les nouveaux mystères de Marseille » (Lattès et LGF), cycle de romans policiers sont l’action se déroule en Provence au début du 20ème siècle. **GILLES ASCARIDE** : Né à Marseille en 1947, Gilles Ascaride est sociologue et écrivain. Auteur de six romans, de nouvelles, d’essais et de pièces de théâtre, il est le chef de file d’un nouveau mouvement littéraire, l’_Overlitterature_ (ou Nouvelle Littérature Marseillaise Mondiale) : une _littérature crue, iconoclaste, qui se caractérise par son réalisme burlesque, son mauvais goût assumé, son irrespect total, sa marseillitude joyeuse loin de tout régionalisme et le recours méthodique aux armes de la dérision, de la finesse graveleuse et de la satire_ . Gilles Ascaride a dirigé une collection dédiée à ce nouveau mouvement littéraire aux éditions de l’Ecailler du Sud (2005-2008), et créé en 2009 une nouvelle collection aux éditions du Fioupélan (maison dirigée par Médéric Gasquet-Cyrus). Gilles Ascaride est le frère de l'actrice [Ariane Ascaride](http://fr.wikipedia.org/wiki/Ariane_Ascaride "Ariane Ascaride") et du metteur en scène [Pierre Ascaride](http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Ascaride "Pierre Ascaride"). **HENRI-FREDERIC BLANC** : Né en 1954 à Marseille, docteur ès lettres, Henri-Frédéric Blanc est l’auteur d’une dizaine de romans publiés chez Actes Sud, le Rocher, Motifs, Babel, l’Ecailler ou le Fioupélan. « Pape endiablé » de la nouvelle vague littéraire marseillaise (Overlittérature), il est traduit à l'étranger et nombre de ses textes ont été adaptés pour le cinéma et représentés au théâtre. **FRANCOIS THOMAZEAU** : Né en 1961, François Thomazeau est journaliste sportif et écrivain. Auteur de nombreux [romans policiers](http://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_policier "Roman policier") et de romans noirs situés dans la ville de Marseille (publiés notamment aux éditions l’Ecailler du Sud), il est considéré comme l’un des pionniers de la vogue du polar [marseillais](http://fr.wikipedia.org/wiki/Marseille "Marseille"), avec Jean-Claude Izzo et Philippe Carrèse. **GILLES DEL PAPPAS** : D’origine italienne par son père et grecque par sa mère, Gilles del Pappas est né à Marseille en 1949. Voyageur, photographe, cinéaste, Gilles del Pappas se consacre à l’écriture depuis son premier roman publié en 1998, _Le Baiser du Congre_ (éditions Jigal), un roman policier « résolument marseillais », salué par la critique. Depuis cette date, del Pappas a publié une trentaine de romans, édités chez Jigal, L’Ecailler du Sud, Après la Lune et Au-delà du Raisonnable. **RENE FREGNI** : « enfant de Giono », René Fregni est né en [juillet](http://fr.wikipedia.org/wiki/Juillet_1947 "Juillet 1947") [1947](http://fr.wikipedia.org/wiki/1947 "1947") à [Marseille](http://fr.wikipedia.org/wiki/Marseille "Marseille"). Il est l’auteur de nombreux romans publiés chez Gallimard et Denoël, dont _Chemins noirs_ (Denoël 1988), qui a marqué son entrée en littérature. Autodidacte, emprisonné à l’âge de 19 ans dans une prison militaire pour insubordination, ancien infirmier en hôpital psychiatrique, René Fregni anime depuis une dizaine d’années, des ateliers d’écriture à la prison des Baumettes à Marseille. Ses nombreux romans, « faits de sa vie cabossée », ont pour cadre la ville de Marseille. **SERGE SCOTTO :** Né en 1963, artiste, musicien, scénariste de BD et écrivain, il est l’auteur de polars publiés dans diverses maisons d’éditions marseillaises (l’Ecailler du Sud, Jigal, Le Fioupélan). Pilier du mouvement de l’ « Overlittérature », Serge Scotto a défrayé la chronique en 2001 lorsque son chien Saucisse remporta 4% des suffrages exprimés aux élections municipales de Marseille, avec le slogan "Pour une société plus humaine, contre une vie de chien !"
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.