Les personnes foudroyées hier dans les Hautes-Pyrénées sont brulées et blessées. Dimanche, c'est sur l'ile d'Oléron que la foudre avait frappé deux vacancières, dont l'une a subi un arrêt cardio-respiratoire. La foudre tue rarement, mais elle laisse des séquelles, parfois permanentes.Valérie Cantié

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.