L’emploi

Mitt Romney a fait de l’économie son argument de campagne numéro un. Ce qu’il a fait pour lui, le multimillionnaire veut le faire pour son pays, répète-t-il. Il peut s’appuyer sur le bilan mitigé de Barack Obama en matière d’emploi : le taux de chômage atteignait encore 8,3% en juillet, après un pic à 10%. Voilà trois ans qu’il n’est pas descendu sous les 8%, une première depuis la dépression des années 1930. Selon un sondage Ipsos/Thompson Reuters, 36% des électeurs font confiance à Romney pour sortir le pays de la crise, contre 31% à Obama. Le candidat Républicain promet la création de 12 millions d’emploi, là où le secteur privé en a développé 4,4 millions depuis début 2010. Il compte y parvenir au moyen d’une vague de dérégulation dans la finance ou l’exploitation pétrolière.

Un chômage historiquement haut

_Le taux de chômage aux États-Unis depuis 2007. Barack Obama est en fonctions depuis janvier 2009._ ### Les impôts Obama a passé une grande partie de son mandat à batailler contre le Congrès pour obtenir la suppression des allègements de fiscaux pour les super-riches, votés sous les présidences Bush. Les Républicains ont toujours bloqué ses projets. Ces baisses d’impôts provisoires sont votées, pour l’instant, jusqu’à la fin de l'année. Obama a mis en cette échéance en lumière : “Mon adversaire luttera pour conserver [ces allègements fiscaux]. Je me battrai pour les faire expirer”, a-t-il prévenu. Il envisage en revanche de maintenir le dispositif actuel pour les revenus inférieurs à 200 000 dollars (160 000 euros).Mitt Romney, lui, prône une baisse générale des impôts. La tranche maximale passerait de 35% à 28%, la plus basse de 10% à 8%. L’impôt sur les sociétés serait raboté de 10 points, à 25%. Les démocrates l’ont sommé de publier ses avis d’imposition remontant à plus de deux ans, ce à quoi il se refuse. Il assure avoir payé au moins 13% d’impôts ces dix dernières années. Sa fortune est estimée à 250 millions de dollars. ### La couverture santé La proposition de Paul Ryan, co-listier de Mitt Romney, de réformer le système Medicare éclipse la contestée assurance santé rendue obligatoire par Obama. Medicare est la couverture maladie des plus de 65 ans. Les sondages indiquent qu’une large majorité d’électeurs, tous partis confondus, s’opposent à tout changement de ce système. ### La “sécurité nationale” Aucun des deux candidats des principaux partis n’est un vétéran : une situation inédite aux États-Unis. “Commandant en chef”, Obama a retiré les troupes américaines d’Irak et amorcé une transition en Afghanistan. il a aussi supervisé le raid dans lequel Oussama ben Laden a été tué, en mai 2011 au Pakistan. Les Démocrates prévoient de consacrer une grande part de leur convention à ce thème de la “sécurité nationale”, un domaine où les Républicains ont habituellement l’avantage.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.