PARIS (Reuters) - Les enquêteurs de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ont annoncé lundi avoir identifié 103 victimes supplémentaires du vol AF447 d'Air France Rio-Paris qui s'est écrasé dans l'Océan Atlantique le 1er juin 2009 avec 228 personnes à bord.

Les navires français et brésiliens dépêchés sur place dans les heures suivant la catastrophe avaient déjà permis de retrouver et d'identifier 50 premiers corps.

Air France et Airbus, le constructeur aéronautique qui a assemblé l'A330 impliqué dans l'accident, sont mis en examen depuis mars dernier pour "homicides involontaires."

Un rapport définitif d'experts judiciaires sera remis en juin 2012.

Matthias Blamont, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.