Après les attaques hier des ambassades françaises et américaines à Damas, le gouvernement américain mettent la pression sur Bachar El-Assad. Hillary Clinton estime que le président syrien a perdu sa légitimité.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.