Rassemblement des proches de Pierre Legrand à Nantes
Rassemblement des proches de Pierre Legrand à Nantes © MaxPPP/Philippe Gambert

Après l'annonce, non confirmée de la mort d'Abou Zeid, la question du sort des otages inquiète encore plus leurs familles.

Pour les amis et les familles des otages du Sahel, c’était le sixième rassemblement aujourd’hui. Ils étaient environs soixante-dix à Nantes. Quatre bougies portant les noms des quatre otages avaient été disposées sur le lieu du rassemblement.

Une banderole avec les photos et les noms des quatre hommes, avec la mention: "nous ne les oublions pas" a été déployée.

Pierre Legrand, Thierry Dol, Daniel Larribe et Marc Féret ont été enlevés le 16 septembre 2010 par Al-Qaïda au Maghreb islamique dans le nord du Niger, à Arlit, un site d'extraction d'uranium.

Pour René Robert, grand-père maternel de Pierre Legrand un des quatre otages français aux mains d'Aqmi, son "inquiétude est encore "renforcée" mais sa crainte concerne principalement "l'action militaire [qui] met en danger les otages, clairement".

Pour le grand-père de Pierre Legrand, "Il n'y aura pas de sécurité possible ou de stabilité sans un dialogue entre les populations locales, touareg, arabes et maliennes. Il faut que le gouvernement français encourage ce dialogue", a-t-il dit.

René Robert, grand-père maternel de Pierre Legrand, répond Julie Lalouette Jeffroid

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.