Saumon
Saumon © martiapunts/Fotolia

Alors que la crise de confiance des consommateurs à l'égard des produits alimentaires industriels n'a jamais été aussi vive à cause –entre-autres– de la viande de cheval dans les lasagne, la Commission européenne vient d'autoriser à nouveau les pisciculteurs à nourrir les poissons d'élevage avec des farines de porc et de volailles. Une décision qui sera effective à compter du 1er juin.

Ce mode d'alimentation était prohibé dans l'UE depuis la crise de la "vache folle". La mesure, selon la Commission européenne, est conforme aux avis scientifiques les plus récents. "Elle améliorera la durabilité à long terme du secteur de l'aquaculture, car ces protéines animales transformées pourraient être un substitut précieux aux farines de poisson, qui sont une ressource rare", écrit la Commission dans un communiqué

L'eurodéputé vert José Bové rappelle que les parlementaires Français avaient voté contre cette réintroduction. Il préconise donc le refus de la France ou du moins l'étiquettage obligatoire "nourri avec des farines animales"

José Bové interrogé par Frédéric Bourgade

L'utilisation des farines animales pour les ruminants (bovins, ovins et caprins) reste interdite pour l’instant en raison des risques de contamination par la "maladie de la vache folle". Mais la Commission "entend proposer une autre mesure pour réintroduire l'utilisation des protéines animales transformées de porc pour les volailles et de volailles pour les porcs. Mais cette autorisation ne devrait pas intervenir avant 2014.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.