Depuis plus de vingt ans, le Département de la Drôme , à travers Les Châteaux de la Drôme, produit un spectacle théâtral chaque été devant la façade du château de Grignan. Désormais cette manifestation revendique une place parmi les grands festivals d’été. D’une part en raison de la singularité de sa proposition : près de 40 représentations d’une pièce de théâtre , créée pour le lieu (entre 27 000 et 30 000 spectateurs).

D’autre part, pour sa programmation fondée sur le théâtre populaire. L’expression « théâtre populaire » prise non pas dans l’idée d’un théâtre destiné aux seules couches sociales non initiées à la culture, mais le théâtre populaire comme expression de brassage social et d’invention esthétique. Il s’agit d’intéresser, d’amuser, de faire rêver ou de faire réfléchir des publics très divers, acquis ou non au théâtre ; il s’agit aussi de former des publics.

Ce projet est l’une des illustrations de la politique culturelle du Département de la Drôme qui se fonde notamment sur l’accès à la culture pour tous et reconnaît le développement culturel comme levier de développement social, économique et touristique.

La programmation puise donc dans un répertoire théâtral classique, large et sans tabou. Pour poursuivre dans cette voie, engagée dès 2001, et affirmée au fil de ces dernières années, il a été proposé notamment de faire alterner le genre des spectacles présentés entre spectacles « légers », comédies, tragi-comédies, mélodrames...

le château de Grigan
le château de Grigan © Les fêtes nocturnes du château de Grignan

Après Zelinda & Lindoro de Goldoni proposé par Jean-Claude Berutti (Comédie de Saint-Etienne), Mesure pour Mesure de Shakespeare et La Cagnotte de Labiche, montés par Adel Hakim (Théâtre des Quartiers d’Ivry), Tartuffe de Molière par Brigitte Jaques-Wajeman, Le Roi s’amuse de Victor Hugo par François Rancillac (Théâtre de l’Aquarium), l’édition 2012 présentera Les Femmes savantes de Molière, mise en scène de Denis Marleau.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.