Les Grecs sont sidérés face à l'attitude de leur Premier ministre. Georges Papandréou a provoqué la tenue d'un référendum sur le plan européen de sauvetage de son pays. Pour une partie de sa population, c'est du chantage, voir de la manipulation.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.