Les Grecs sont sidérés face à l'attitude de leur Premier ministre. Georges Papandréou a provoqué la tenue d'un référendum sur le plan européen de sauvetage de son pays. Pour une partie de sa population, c'est du chantage, voir de la manipulation.

Mots-clés :

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.