« Avant toute chose, j’ai attiré personnellement l’attention de Marc [Tixador] et de Rémi Pagnie sur les inepties contenues dans ce courrier. En effet, la règle de base dans une affaire de corruption est de cloisonner.

De ce fait, comment Balthazard pouvait-il être au courant de la corruption de Bell et du "petit jeune" ?

Bell devait donc savoir pour Balthazard et le ‘"petit jeune" et le "petit jeune" pour Balthazard et Bell, ce qui est totalement incohérent. Par la suite, j’ai de nouveau à plusieurs reprises attiré l’attention sur cet état de fait. »

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.