Après les récentes révélations sur le dossier Karachi, ils dénoncent une atteinte au secret de l'instruction. Mathieu Bonduelle, président du Syndicat de la magistrature, était l'invité du journal de 18h.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.