Les intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle sont quasiment stables pour François Hollande (28%, -0,5 point), comme pour Nicolas Sarkozy (27,5%, inchangé), selon le dernier baromètre Ipsos / Logica Business Consulting pour Radio France, France Télévisions et Le Monde.

Selon cette enquête, le candidat socialiste serait élu au second tour avec 54% des voix, contre 46%, au lieu de 56% contre 44% il y a une semaine. Au premier tour, François Hollande arriverait également légèrement en tête.Du côté des outsiders, Jean-Luc Mélenchon connaît la plus forte progression (+1,5 point en une semaine, à 13%), devant Marine Le Pen qui, avec 16% (+1%) conserve sa troisième position. Et François Bayrou recule de 1,5 point, à 11,5%. A gauche, Eva Joly (2%), Nathalie Arthaud et Philippe Poutou (0,5%) restent au même niveau, alors que, à droite, le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan plafonne à 1% (-0,5 point). Jacques Cheminade obtiendrait moins de 0,5% des suffrages.

Le décryptage de Brice Teinturier, de l'institut de sondages Ipsos

Quelque 34% des personnes interrogées disent pouvoir encore changer d'avis.

Autre enseignement de ce sondage, l'absence d'impact réel des tueries de Toulouse et Montauban sur la campagne présidentielle : 70% des sondés estiment que Nicolas Sarkozy a eu "le ton juste" (ou "plutôt juste") sur ce fait d'actualité et 55% pensent de même pour François Hollande. Ce différentiel ne se retrouve pas dans les intentions de vote.

Les prinicpales préoccupations des Français restent l'emploi, le pouvoir d'achat et l'école : de 64 à 66% des Français trouvent que l'on ne parle pas assez de ces sujets dans la campagne.

Les préoccupations des Français, par Brice Teinturier

> L'intégralité du baromètre Ipsos / Logica Business Consulting

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.