Huit mois après la chute de Mouammar Kadhafi, les Libyens sont appelés aux urnes. Le peuple, privé d'élections pendant le règne du dictateur, élit ses représentants au Congrès national. 3000 candidats se sont présentés pour 200 sièges à pourvoir. Etienne Monin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.