Ils craignent que Marine Le Pen, qui court toujours après ses 500 parrainages, n'y arrive pas. Cet après-midi, elle a prévu de manifester devant le Sénat. Pour réclamer à nouveau l'anonymat des signataires. En attendant, l'électorat frontiste se prépare au pire. Carine Bécard

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.